Saving the small things that run the planet

Membership costs just £3 per month

Follow

Francais

Aider les abeilles et les pollinisateurs sauvage européennes

 

Les abeilles et autres pollinisateurs sont essentiels pour nourrir la population et maintenir une campagne saine. Des declins d’abeilles, de papillons, de syrphes et d’autres insectes pollinisateurs ont eu lieu en Europe et il est urgent d’agir pour résoudre les problèmes et commencer à inverser les declins – nous voulons des abeilles, des papillons et des syrphes partout !

 

La Commission européenne a commencé à developer une nouvelle ‘Initiative Pollinisateurs qui pourrait changer la manière dont la politique agricole commune fontionne et améliore massivement la réglementation des pesticides, mais la Commission et les politiciens européens doivent voir combien les citoyens se préoccupent des abeilles et pollinisateurs afin que l’Initiative Pollinisateurs reçoive la priorité et ressources adéquates.

Veuillez remplir le formulaire de consultation et faire savoir à l’UE que nous voulons tous que nos abeilles reviennent!

 

CLIQUEZ ICI POUR SOUTENIR LES ABEILLES SAUVAGES

 

Voici une feuille de berceau pour vous aider avec les résponses!

 

 

Questions at aide avec les résponses

Partie I – Informations générales sur le réspondant – Questions spécifiques à vous!

 

 

Partie II – Les pollinisateurs et leur rôle

 

Qs 1+2 - Questions spécifiques à vous!

 

Q.3 – Les pollinisateurs sont indispensables!

 

Justification –

·         Les pollinisateurs sauvages font au moins 80% de la pollinisation,

·         Une bouchée sur trois de votre nouriture n’existe qu’à cause des pollinisateurs,

·         90% des espèces cultivées sont pollinisées par les insectes,

·         62% des populations de fleurs sauvages sont déjà limitées par le manque de pollinisateurs,

·         Il nous manque 5 Millions de livres do pommes Gala au Royaume–Uni parce qu’il n’y a plus assez de pollinisateurs, des cultures comme le colza dépendent des pollinisateurs,

·         Les abeilles, les coléoptères, les papillons et autres insectes sont incroyables et nous devons cesser de les conduire vers l’extinction.

 

– plus sur l’importance des pollinisateurs dans le rapport de l’BPES ici.

 

Q.4 – Seuls quelques millions d'euros sont investis chaque année dans le soutien aux fleurs sauvages et aux pollinisateurs dans les zones agricoles de l'UE, de sorte que les 15 milliards d'euros qu'ils offrent représenteraient un excellent rapport qualité-prix. Cependant, comme les déclins des pollinisateurs ont un impact sur la production agricole (par exemple en Finlande), il est clair qu'il y a un sous-investissement dans le maintien de cette biodiversité et de ce service écosystémique. L'investissement dans les pollinisateurs devrait être augmenté au point que les populations de pollinisateurs commencent à se rétablir.

 

Q.5 – Les pollinisateurs domestiques contribuent beaucoup moins que les pollinisateurs sauvages. Bien qu'il y ait peu d'études définitives, toutes les estimations attribuent aux pollinisateurs sauvages la pollinisation de la plupart des cultures de plein air et des fleurs sauvages pollinisées par les insectes. Certaines études attribuent aux pollinisateurs sauvages plus de 90%. Les abeilles domestiques peuvent être des pollinisateurs importants des cultures près des villes et dans les serres. Une seule abeille solitaire est 300 fois plus efficace pour polliniser la fleur de pommier qu'une abeille. Plus sur les abeilles sauvages et domestiquées ici, ici et ici.

 

 

Partie III -  Déclin des pollinisateurs, ses causes et ses conséquences

 

Q.6 - Nous pensons que le déclin actuel des pollinisateurs en abondance et en diversité est alarmant!

 

Les abeilles, les papillons et les papillons de nuit sont tous en forte baisse et il existe des preuves que les déclins peuvent devenir des accidents!

 

Q.7 -  C'est une question difficile pour quelqu’un qui n'est pas un expert, car il y a des milliers d'espèces de pollinisateurs et il y a des centaines de causes de leur déclin. Voici notre point de vue sur l'importance des facteurs de déclin:

 

1. Intensification agricole

___ 1.1 Simplification des paysages agricoles (par exemple monocultures) Très important

___ 1.2 Augmentation du pâturage / fauchage des prairies Important à très important (mais c'est compliqué!)

___ 1.3 Utilisation d'engrais Très Important

___ 1.4 Utilisation de pesticides Très important

2. L'abandon des terres agricoles N'est pas important (peut-être plus en Europe de l'Est)

3. Urbanisation Important

4. Pollution (y compris la pollution lumineuse) Très important

5. Espèces exotiques envahissantes Important

6. Maladies (par exemple pathogènes, parasites) Important

7. Changement climatique Très important

8. Autre Important *

 

* Bien qu'il s'agisse d'une bonne liste, elle n'est pas complète, manque de protection pour les pollinisateurs (par exemple, aucune abeille sur les listes de la directive Habitats et donc pas de sites protégés), nettoyage des sites agricoles, friches industrielles (y compris les friches rurales), eutrophisation atmosphérique, l'extraction de la tourbe et l'absence de plans d'action actifs pour sauver les espèces en voie de disparition contribuent tous à ces déclins.

 

Q.8 - Une question sur les impacts sur votre vie privée! Pensez à la réduction de la disponibilité des fruits, à l'augmentation des coûts de la nourriture et au plaisir que vous procure le fait de voir des abeilles, des papillons et d'autres animaux sauvages en plein essor!

 

Q.9 - Une question sur les impacts sur votre vie professionnelle. Pensez aux coûts de la production alimentaire, à la santé de l'environnement et aux risques futurs associés à la baisse continue des services de pollinisation. Quel impact cela pourrait-il avoir sur la réputation, le chiffre d'affaires et le fonctionnement de votre organisation?

 

 

Partie IV - Comment arrêter le déclin des pollinisateurs

 

Q.10 – ‘Pas bien’ à ‘Pas du tout bien’ - Le déclin des pollinisateurs est le résultat d'une politique agricole de l'UE qui n'a pas réussi à maintenir la faune. La récente initiative d'écologisation de l'UE était supposée apporter des avantages aux pollinisateurs, mais elle s'est retournée contre elle lorsque l'UE a décidé à la dernière minute de permettre l'application d'insecticides sur les ’zones d'intérêt écologique’. L'UE n'a pas réussi à obtenir des ressources suffisamment accrues grâce au financement de la PAC pour les initiatives de pollinisation. Il n'y a pas non plus d'abeilles sur la directive ‘Habitats’ et peu de bénéfices pour les pollinisateurs de la stratégie de l'UE pour la biodiversité.

 

Q.11 – La question concerne votre propre pays (ou région) - Différents pays ont des approches différentes, seuls les Pays-Bas, l'Angleterre, l'Ecosse, le Pays de Galles, l'Irlande, la France et la Norvège ont des plans nationaux de pollinisation. Il est peu probable que les pays sans plan faissent ‘adéquatement’ en effet, comme aucun pays ne peut dire qu'ils ont inversé le déclin de leurs pollinisateurs, il est difficile d'en marquer plus que ‘pas bien’!

 

Q.12 – Beaucoup - à tous les niveaux! (Sauf peut-être dans certaines grandes villes - par exemple Urban Buzz)

 

Q.13 – Toutes les actions énumérées aideraient les pollinisateurs. Nous dirons que ceux en gras ci-dessous sont essentiels (‘très important’), les autres sont importants, peut-être très importants, mais non essentiels pour l'action de l'UE, ou ayant le potentiel d'approches alternatives.

 

1. Évaluer et surveiller le déclin des pollinisateurs

2. Analyser les menaces pesant sur les pollinisateurs et les conséquences de leur déclin

3. Promouvoir l'innovation pour la conservation des pollinisateurs

4. Protéger et restaurer les habitats des pollinisateurs dans les sites Natura 2000

5. Protéger et restaurer les habitats des pollinisateurs dans les zones rurales en dehors des sites Natura 2000

6. Protéger et restaurer les habitats des pollinisateurs dans les zones urbaines en dehors des sites Natura 2000

7. Évaluer les risques des pesticides pour les pollinisateurs

8. Mettre en œuvre la gestion intégrée des parasites

9. Combattre les espèces exotiques envahissantes

10. Atténuer les impacts du changement climatique sur les pollinisateurs

11. Réduire la pollution (y compris la pollution lumineuse)

12. Protéger les pollinisateurs contre les maladies

13. Soutenir les efforts du secteur privé

14. Créer des incitations commerciales pour les activités favorables aux pollinisateurs

15. Engager les communautés locales

16. Soutenir le partage des connaissances entre les parties prenantes

17. Soutenir la collaboration entre les États membres

18. Soutenir le développement de stratégies locales / régionales / nationales

Des recherches récentes ont révélé que la pollution lumineuse peut entraîner une réduction de 13% de la pollinisation en raison de ses impacts sur les papillons de nuit.

 

Partie V - Remarques finales

 

C'est ce que Buglife a dit, mais si vous avez le temps s'il vous plaît faites vos propres commentaires: -

 

"Il est essentiel que l'UE prenne des mesures énergiques et fermes pour inverser le déclin des pollinisateurs.

 

Cela doit inclure au moins 1) restaurer un réseau européen d'habitats de fleurs sauvages, 2) réorienter les paiements de la PAC pour soutenir les services de pollinisation, 3) réformer la réglementation des pesticides pour prévenir les dommages futurs aux abeilles et 4) améliorer la biosécurité des sols et le commerce de plantes en pot.

 

Pour qu'il soit possible de déterminer si l'UE a inversé le déclin des pollinisateurs, il est essentiel de mettre en place un programme de surveillance systématique des pollinisateurs à l'échelle de l'UE, à grande échelle sur le plan taxonomique.

 

C'est l'occasion de montrer comment l'UE peut honorer ses engagements en matière d'environnement, notamment que "les dommages environnementaux devraient en priorité être corrigés". "

 

Pour en savoir plus sur les menaces qui pèsent sur les pollinisateurs en Europe et les solutions qui en résulteront pour l'UE et les États membres, veuillez télécharger le document de position conjoint présenté par Buglife et Butterfly Conservation Europe.

Matt Shardlow

25 janvier 2018

SHARE